DOCUMENTATION

L’Amour universel

Un cheminement soufi

Présentation :

Cet ouvrage est la première étude approfondie en langue française du thème de l’amour dans la littérature soufie. Il est original en cela qu’il ne traite pas d’un auteur particulier, mais se propose de passer en revue les divers aspects de cet enseignement et de les illustrer par les paroles des grands maîtres.

Il aborde ainsi des questions théologiques telles que celles de la création du monde et de l’amour divin ; des questions philosophiques se rapportant à la nature de l’amour et de son objet ; et des questions pratiques telles que celles du détachement, du sacrifice, mais aussi du bonheur.

C’est également un ouvrage engagé en ce sens que l’auteur assume à travers ses commentaires un message de tolérance et d’amour.

Auteur : Idrîs de Vos

Editeur : Albouraq

Année de parution : 2013

 

Éloges du prophète

Anthologie de poésie religieuse

Présentation :

L’éloge du prophète de l’islam, Muhammad, est un vieux thème de la poésie arabe qui a pris son essor du vivant même du Prophète, pour atteindre son plus haut degré de perfection au XIIIe siècle, avec la fameuse Burda de l’Egyptien Bûsîrî (m.1295). Combinant les éléments traditionnels du panégyrique (qualités physiques et morales de la personne louangée), l’effusion lyrique de la poésie amoureuse (prologue galant et évocation nostalgique de l’aimé), la ferveur religieuse (récit des miracles) et la quête mystique de l’Homme parfait, les poètes qui s’y sont illustrés ne comptent généralement pas parmi les ténors de la poésie arabe classique. Quelques-uns, cependant, parmi les contemporains les plus illustres y ont apporté leur contribution, soit pour attester tout simplement de leur foi musulmane, soit pour affirmer l’actualité du Prophète et l’universalité de son message.

 

L’anthologie traduite en français en vers rythmés et rimés, présentée et annotée par Idrîs de Vos, comprend d’une part, presque intégralement, les poèmes les plus célèbres du genre, notamment la Burda de Bûsîrî et Les Mille Vers de Nabhânî (1849-1932), et, d’autre part, un florilège permettant de suivre l’évolution du thème à travers les siècles jusqu’à nos jours.

Auteur : Idrîs de Vos

Editeur : Sindbad

Année de parution : 2011

 

Pèlerin de l’Éternité

Paroles et poèmes sur la quête de Dieu

Présentation :

C’est le monde qui chante en moi,

Et cette ivresse qui me grise,

C’est ma liberté reconquise

Qui, sur la route de la Foi,

Bondit vers la Terre promise.

 

René Roty naît à Paris en 1906. Très tôt, un drame familial détermine toute sa vie :

« À douze ans, j’avais placé en ma mère toute la beauté et toute la réalité du monde. Elle était le lieu parfait de mon amour. Beaucoup d’événements douloureux m’avaient amené à mettre en elle seule le meilleur de moi-même, et brusquement elle est morte ! À ce moment, le monde s’est éteint et, dans cette nuit intérieure, mon amour est allé se fixer sur l’essence éternelle de son être. »

Dès lors, avec le subtil secours de la poésie, il mène une quête ardente pour exister au-delà de l’éphémère. « Souvent blessé, toujours guéri, porté par la crainte et l’espérance, j’ai volé dans le sens de l’Éternité. »

En 1928, il rencontre l’enseignement de René Guénon. Sur son impulsion, il devient musulman en 1936, se rattachant ensuite au Soufisme, voie dans laquelle il chemine jusqu’à sa mort en 1994.

En notre époque « désenchantée » où tant d’hommes s’interrogent sur le sens à donner à leur vie, ce recueil de poèmes et d’écrits spirituels sur l’enfance intuitive, la mère éternelle, la foi souveraine, le jardin intime de l’âme et le dévoilement est un témoignage saisissant qui s’offre comme une invite à devenir « pèlerin de l’éternité ».

Auteur : René Roty, Yacoub Roty

Editeur : Gnôsis – Editions de France

Année de parution : 2014

 

Abd el-Kader

Un spirituel dans la modernité

Actes des colloques organisés à Damas (octobre 2008) et à Strasbourg (mai 2009) autour de l’Emir Abd el-Kader. Edité par Albouraq, Paris, 2010, 334 p.

Présentation :

« Rendre Dieu à l’homme et l’homme à Dieu » : cette qualité que Lamartine reconnaissait au prophète Muhammad s’applique, sans surprise, à Abdel-Kader (m. 1883). Les soufis expriment cela à leur manière : seul l’être humain ancré à la fois dans l’Unicité et dans la multiplicité est susceptible d’avoir une vision intégrale de la réalité.

Eviter le double écueil d’une tradition sclérosée et d’une modernité dépourvue d’âme : Abd el-Kader a pressenti de façon précoce cet enjeu, propre à toute époque mais qui apparaît comme démultiplié de nos jours. Opposer l’une et l’autre ne peut que générer une conscience schizophrénique, à l’origine des intégrismes religieux ou laïques que nous connaissons.

Auteur : Eric Geoffroy, (sous la direction de)

Editeur : Albouraq

Année de parution : 2010

 

Une voie soufie dans le monde

Présentation :

Le colloque d’Alexandrie (avril 2003) puis la publication de l’ouvrage n’auraient pas été possibles sans l’aide et le soutien de Jean-Yves Empereur et du Centre d’Etudes Alexandrines (Alexandrie), la Bibliotheca Alexandrina (Alexandrie), le CNRS (Paris), le Ministère de la Recherche (Paris), Mme Rosa Guerreiro dans le cadre du programme interreligieux de l’UNESCO, le Ministère des Affaires Etrangères (Paris), M. Ali El Samman (Le Caire – Paris), le Centre d’Etudes des Religions du Livre (Sorbonne), la Maison des Sciences de l’Homme (Paris).

«Ô ‘Alî, va en Ifrîqiyâ (actuelle Tunisie) et habite là-bas un lieu qui s’appelle Shâdhila, car Dieu t’a nommé ’’al-Shâdhilî’’. Après cela, tu iras à Tunis où tu seras malmené par le pouvoir en place. Ensuite, tu te rendras en Égypte où tu hériteras de la fonction de Pôle».
Ainsi parla ‘Abd al-Salâm Ibn Mashîsh, l’ermite du Rif marocain, à son unique disciple ‘Alî Abû l-Hasan, lui dévoilant les grands traits de son périple à la fois géographique et initiatique. Nous sommes en 618/1221. Le jeune Abû l-Hasan, originaire de cette région du Nord marocain, revient alors d’un premier voyage en Orient, où il est parti en quête du «Pôle de son temps» : c’est en Irak qu’un cheikh lui confia que le Pôle se trouve chez lui, au Maroc. Après avoir pris congé de son maître, Abû l-Hasan vit bientôt en ermite, avec un compagnon, dans les montagnes avoisinant le bourg de Shâdhila (entre Tunis et Kairouan). À l’issue de cette retraite, il «revient» auprès des hommes à Tunis, où il s’attache de nombreux disciples.

Auteur : Éric Geoffroy (sous la direction de)

Editeur : Gnôsis Editions de France

Année de parution : 2012

 

L’islam sera spirituel ou ne sera plus

Présentation :

« La première édition de cet ouvrage date de 2009, et beaucoup de personnes me disent que, s’ils avaient trouvé le titre provocateur à l’époque, il leur apparaît maintenant comme prémonitoire. Depuis, en effet, la négation – la trahison – des valeurs de l’islam est devenue caricaturale. Comme je l’écrivais déjà, la « réforme » de l’islam n’est d’aucune utilité face à ces défis. La seule médication semble être une spiritualité consciente qui insuffle sagesse et miséricorde dans une civilisation humaine en péril ; une spiritualité lucide qui pourfende l’hypocrisie religieuse (notamment le wahhabisme et ses avatars) et politique (le soutien des Etats occidentaux à certains pays du Golfe). L’islam a de fait un rôle central dans ce processus de mort/renaissance : le chaos est à l’oeuvre principalement en pays « musulman », d’où il est exporté par voie de mondialisation. D’évidence, l’humain actuel, musulman ou autre, n’aura de choix que celui de restaurer en lui sa vocation spirituelle première.  »  E. Geoffroy

Auteur : Éric Geoffroy

Editeur : Le Seuil

Année de parution : 2016

 

Le soufisme

Présentation :

Apparu dès l’aube de l’islam, le soufisme est la dimension spirituelle et ésotérique de la révélation coranique. Il se fonde sur la contemplation des réalités intérieures du monde, de la religion, de l’âme humaine… Conçu par un spécialiste reconnu du sujet, ce guide propose une introduction à l’histoire, aux fondements et aux pratiques du soufisme. Vivant et pédagogique, il commence par faire la chasse aux idées reçues, pour présenter ensuite le soufisme dans ses divers aspects.

Auteur : Éric Geoffroy

Editeur : Eyrolles

Année de parution : 2014 et 2015

 

La sagesse des maîtres soufis

Présentation :

 «Il est plus difficile de connaître le saint que de connaître Dieu», affirmait Abû l-‘Abbâs al-Mursî. Le soufi égyptien Ibn ‘Atâ’ Allah al-Iskandarî (1259-1309), qui fut son disciple avant de lui succéder à la tête de l’ordre shâdhilî, apporte pourtant dans ce livre un éclairage précieux sur la sainteté en islam. Pour lui, celle-ci s’incarne avant tout dans son maître, et le maître de ce dernier, Abû l-Hasan al-Shâdhilî, fondateur éponyme de l’ordre.
Ibn ‘Atâ’ Allâh a produit une oeuvre qui a pénétré tous les milieux mystiques de l’islam. L’ouvrage que nous présentons ici, connu en arabe sous le titre Latâ’if al-minan, est sans doute le dernier qu’il ait rédigé : il s’agit pour l’auteur de transmettre le patrimoine spirituel qu’il a reçu de ses cheikhs. En effet, ni al-Shâdhilî ni al-Mursî n’avaient laissé d’écrit sur le soufisme. Sous ce rapport, les Latâ’if al-minan peuvent être considérées comme le texte fondateur de la Shâdhiliyya. On y trouvera donc l’essentiel de la doctrine de l’ordre, ainsi qu’un plaidoyer très étayé en faveur du soufisme et de la sainteté. Soucieux de toucher un public assez large, Ibn ‘Atâ’ Allâh sait manier divers registres de langage. Ainsi, de nombreuses anecdotes ayant pour cadre l’Egypte du XIIIe siècle émaillent le récit, qui rendent sa lecture attrayante.
D’évidence, la relation privilégiée qui s’est tissée ici entre maître et disciple fournit un témoignage qui a valeur universelle.

A partir de l’Egypte et du Maghreb, l’ordre shâdhilî s’est diffusé dans l’ensemble du monde musulman, où il est encore très présent. Par l’intermédiaire de maîtres européens, cet ordre a également fécondé l’Occident contemporain.

 

Auteur : Éric Geoffroy

Editeur : Grasset

Année de parution : 1998, sorti en format Kindle

 

Le soufisme

Voie intérieure de l’islam

Présentation :

Dimension intérieure de l’islam sunnite, le soufisme est en essence une énergie spirituelle qui se transmet de maître à disciple, depuis le prophète Muhammad jusqu’aux initiés d’aujourd’hui. Prenant sa source dans le Coran et dans la Tradition prophétique, il a pour but de délivrer l’homme des passions et des illusions qui l’assaillent, lui permettant ainsi de trouver un espace intérieur et de contempler les réalités de l’Esprit.
Cet ouvrage présente de façon précise les doctrines, l’histoire et les pratiques initiatiques du soufisme. Il met en relief l’universalisme qui anime cette discipline, véritable antidote contre les divers intégrismes. Il se conclut sur les perspectives qu’offre le soufisme contemporain et sur son rôle croissant en Occident.

Auteur : Éric Geoffroy

Editeur : Le Seuil.

Année de parution : 2009, réédité en 2015

 

Un éblouissement

sans fin : La poésie dans le soufisme

Présentation :

Poésie et soufisme partagent un même rapport à l’indicible et à la fulgurance de l’inspiration. L’une et l’autre concourent à la saisie de réalités spirituelles que la raison ordinaire ne peut appréhender.

Le recueil poétique (Dîwân) étudié ici est l’œuvre de trois maîtres soufis, éveilleurs de conscience. Par sa stature spirituelle et son rayonnement initiatique, le cheikh algérien Ahmad al-‘Alâwî en est la figure centrale. Depuis Mostaganem, la voie ‘Alâwiyya qu’il a fondée vers 1914 a essaimé à travers le monde et contribue à nourrir la spiritualité contemporaine.

Les poèmes du Dîwân sont des mondes en soi. Leur expression allusive les protège du regard des intrus, et défie a priori toute analyse. Cet ouvrage tente pourtant d’éclairer l’expérience des trois cheikhs à l’aune de l’enseignement soufi. La relation avec le Divin qui s’y déploie, souvent déconcertante, accomplit, en définitive, pleinement l’état l’humain.

Les chants spirituels qui accompagnent le livre témoignent de la vivacité de cette tradition spirituelle.

Auteur : Éric Geoffroy

Editeur : Le Seuil.

Année de parution : 2014

 

Le grand livre des prénoms arabes

Présentation :

Plus de 5500 prénoms classés par thèmes avec leurs correspondances en français.

Au fil des ans, Le Grand Livre des prénoms arabes s’est imposé comme la référence incontournable : les mairies, les maternités et même les consulats de certains pays l’utilisent quotidiennement pour valider le nom des nouveau-nés.

Dans cette nouvelle édition entièrement refondue et considérablement augmentée, qui comporte plus de 5500 prénoms, les auteurs exposent l’importance du nom dans la civilisation arabo-musulmane. Ils expliquent pour chaque prénom ses résonances historiques et symboliques, son sens spirituel, l’orthographe à privilégier, et proposent également des équivalents français (Victor / Fathi, Clémence / Rahma…).

Conçu comme un guide pratique et un document culturel, Le Grand Livre des prénoms arabes est aussi une merveilleuse invitation à la découverte de la langue arabe et de sa poésie.

Auteur : Éric et Néfissa Geoffroy

Editeur : Albin Michel – Albouraq

Année de parution : 2009, réédité en 2015